Peut-on mettre deux matelas l’un sur l’autre ?

mettre deux matelas l'un sur l'autre

Pour rendre son lit encore plus confortable ou pour modifier les propriétés de couchage, certaines personnes ont l’idée de superposer deux matelas. Dans cet article, tu découvriras si cela est judicieux et ce à quoi il faut faire attention !

Peut-on superposer deux matelas ?

Il est possible de superposer deux matelas dans un lit. Toutefois, cela nécessite plus d’entretien, car l’humidité s’échappe moins bien de deux matelas superposés et l’aération est moins bonne. L’humidité peut être un problème, car elle peut entraîner la formation de moisissures.

Si l’on veille à ce que les matelas inférieur et supérieur restent toujours secs et à ce que l’air circule bien dans le lit grâce à un sommier à lattes de qualité, il est tout à fait possible de superposer deux matelas.

Est-il bon de superposer deux matelas ?

Il est bon de superposer deux matelas si l’on n’a pas peur de l’entretien plus important et si les propriétés de couchage du lit s’en trouvent améliorées. Il n’est pas bon de superposer deux matelas s’il s’agit de modèles imperméables à l’air.

Dans la plupart des cas, il n’est toutefois pas nécessaire de superposer deux matelas. Cette variante peut constituer une option si l’on dispose d’un deuxième matelas à la maison et que seuls les deux matelas combinés sont en mesure de créer une position couchée ergonomique pour le dormeur.

Dans un lit boxspring, il est d’ailleurs standard d’utiliser plusieurs matelas ou sommiers de type matelas superposés, qui sont très perméables à l’air. Souvent, le lit boxspring comporte deux couches dotées d’un noyau de ressorts. Ces deux couches sont complétées par un surmatelas final.

Certaines personnes aiment néanmoins superposer deux matelas, notamment pour rehausser le lit dans son ensemble.

À quoi faut-il faire attention lorsque l’on superpose deux matelas ?

superposer plusieurs matelas

Lorsque l’on superpose deux matelas, il faut veiller à ce que l’air circule bien pour que l’humidité puisse être évacuée efficacement du matelas. Il convient de vérifier à intervalles réguliers que les deux matelas ne sont pas humides.

Voici en détail les points auxquels tu dois faire attention :

Éviter l’humidité persistante dans les matelas

L’humidité persistante dans les matelas doit toujours être évitée afin d’empêcher une croissance excessive de la population d’acariens et de bactéries ainsi que la formation de moisissures. Une odeur de moisi est typique des matelas humides.

Si des fils blancs sont visibles sur le matelas, cela signifie que des moisissures s’y sont déjà propagées. Un matelas qui moisit ne doit plus être utilisé afin d’éviter des problèmes de santé.

Si l’on remarque que le matelas est humide, il faut si possible retirer la housse et faire sécher la housse et l’âme du matelas à l’air libre. Si l’odeur de renfermé ne disparaît pas, la housse du matelas peut généralement être lavée en machine.

Veiller à une bonne aération des matelas

Pour que l’humidité n’ait aucune chance, il faut veiller à ce que les deux matelas soient bien aérés. Pour cela, il est tout d’abord important d’utiliser un sommier à lattes qui permette l’aération du matelas inférieur par le dessous.

Il ne devrait pas y avoir d’objets sous le lit qui empêchent l’air frais d’atteindre le matelas. Dans l’idéal, la chambre à coucher devrait être aérée plusieurs fois par jour pour assurer le renouvellement de l’air.

Empiler des matelas aussi perméables à l’air que possible

Pour que l’air continue de bien circuler dans le lit, il convient d’utiliser dès le départ des matelas perméables à l’air si l’on souhaite superposer deux matelas. Les matelas à ressorts et les matelas en mousse confort sont considérés comme particulièrement perméables à l’air. Les matelas en mousse froide sont également souvent assez perméables à l’air.

En ce qui concerne les matelas en mousse de confort, il faut en outre veiller à ce qu’ils ne soient pas composés uniquement de mousse de confort, mais que seules des couches de ce matériau aient été utilisées. Le problème : si un matelas est composé uniquement de mousse de confort, il présente des propriétés de couchage à élasticité surfacique. Les propriétés de couchage à élasticité ponctuelle sont préférables, car un matelas à élasticité ponctuelle peut mieux s’adapter au corps du dormeur.

Mettre en place régulièrement et contrôler si les deux matelas sont secs

Lorsque l’on place deux matelas l’un sur l’autre, il convient de vérifier au moins une fois par mois si les deux matelas sont secs. Des contrôles réguliers réduisent la probabilité que l’humidité reste dans les matelas sans que l’on s’en aperçoive.

Quels problèmes peuvent survenir lorsque deux matelas sont posés l’un sur l’autre ?

dangers superposer deux matelas

Lorsque deux matelas sont placés l’un sur l’autre, le problème peut être qu’il n’est pas possible d’adopter une position couchée ergonomique. D’autres problèmes peuvent survenir, comme le fait que le sommier à lattes ne déploie plus pleinement son effet et que les zones des matelas n’agissent pas non plus correctement.

Aperçu des problèmes possibles :

La position couchée ergonomique n’est plus assurée

Si les deux matelas superposés ne permettent pas d’adopter une position couchée ergonomique, cela a souvent des conséquences négatives sur le sommeil. Des tensions et des douleurs peuvent apparaître. C’est pourquoi il ne faut pas superposer deux matelas si le sommeil n’est pas encore exempt de douleurs après un certain temps.

Le sommier à lattes ne peut parfois plus déployer son effet

Plus un matelas est haut, moins le sommier à lattes a d’influence sur les propriétés de couchage du lit. Si l’on superpose deux matelas, le sommier ne sert presque plus que de base stable ; les différents réglages n’ont presque plus d’influence sur la sensation de couchage. Le sommier à lattes n’a donc plus guère d’influence positive sur la position de sommeil.

Beaucoup d’acariens et de bactéries à cause de l’humidité dans les matelas

Comme l’humidité ne peut pas être évacuée de manière optimale, les acariens et les bactéries ont tendance à se propager davantage dans le matelas. On peut y remédier en lavant régulièrement la housse du matelas dans la machine à laver et en contrôlant en outre au moins une fois par mois si les deux matelas sont secs.

Les zones du matelas inférieur n’ont presque plus d’effet

Si des zones de couchage ont été installées dans le matelas inférieur, elles n’ont pratiquement plus d’effet sur les propriétés de couchage de l’ensemble de la construction. Toutefois, si le matelas supérieur comporte également des zones, il est souvent possible de se coucher de manière ergonomique.

Les propriétés du matériau du matelas inférieur ne sont plus mises en valeur

Certains matelas sont composés de matériaux particuliers qui présentent certains avantages. Les matelas en mousse visqueuse, par exemple, soulagent particulièrement la pression parce que le matériau possède une force de rappel particulièrement faible. Si l’on pose un deuxième matelas sur un matelas fabriqué dans un matériau particulier, on nie dans de nombreux cas les propriétés de ce matériau.

Les matelas peuvent glisser

Comme le matelas supérieur n’est souvent pas fixé, il peut glisser sur le matelas inférieur. Pour les grands matelas de 160 x 200 cm, 180 x 200 cm ou 200 x 200 cm, c’est souvent moins un problème que pour les modèles plus petits.

Pour éviter que le matelas supérieur ne glisse, on peut relier les deux matelas ou utiliser plusieurs tapis antidérapants. Cela devrait être envisagé surtout si le sommeil est perturbé par le glissement des matelas.

Le degré de dureté peut changer

Si le degré de fermeté des deux matelas diffère, il faut garder à l’esprit que le degré de fermeté global du lit change si l’on utilise les deux matelas ensemble. Toutefois, plus le matelas supérieur est épais, moins le degré de dureté du matelas inférieur a d’influence sur la sensation de couchage.

Dans tous les cas, il faut veiller à ce que le degré de fermeté soit adapté à son poids et à sa taille.

Est-il sain de dormir sur deux matelas ?

Il est sain de dormir sur deux matelas si l’on veille à ce que les deux matelas soient secs et qu’une position couchée ergonomique puisse être adoptée. Il n’est pas sain de dormir sur deux matelas si de la moisissure s’est formée dans le matelas en raison de l’humidité.

Comment éviter la formation de moisissures lorsque l’on superpose deux matelas ?

moisissure matelas

Lorsque l’on superpose deux matelas, on évite la formation de moisissures en veillant à ce que l’air circule bien dans le lit et en vérifiant régulièrement que les deux matelas sont secs. Les moisissures apparaissent dans les matelas en cas d’humidité persistante qui ne peut pas s’échapper.

Si l’on souhaite utiliser un protège-matelas, il convient d’opter pour un modèle très perméable à l’air afin d’éviter une mauvaise circulation de l’air et une augmentation du risque de formation de moisissures.

Peut-on améliorer le mal de dos en superposant deux matelas ?

Il est possible d’améliorer le mal de dos en superposant deux matelas, si cela permet d’améliorer les propriétés de couchage du lit. Pour éviter les douleurs dorsales, la colonne vertébrale doit pouvoir adopter une position aussi naturelle que possible en position couchée.

Comment peut-on relier deux matelas qui se superposent ?

Il est possible de relier deux matelas superposés à l’aide de plusieurs tapis antidérapants répartis sur le matelas inférieur. De cette manière, on peut éviter que le matelas ne glisse, ce qui fonctionne également bien dans un lit boxspring.

Les tapis antidérapants ne doivent pas être trop grands afin de ne pas entraver la circulation de l’air.

Partager :
Maison Futur
Maison Futur